Archive for the ‘Musique’ Category

cults – cults 7" (2010, freealbum)

Mercredi, août 18th, 2010

cults1

— Salut, ça va girly?
— Oh! carrément ! en ce moment j’étudie le cinéma et la musique?
— MERDE ! moi aussi. J’suis à New-York !
— Enorme, la même ! Ca te dit qu’on fasse un duo.
— Pour sûr, on va faire un mega buzz. Notre premier tube se sera Go Outside.
— D’accord. Mais alors nos premières chansons, on les distribuera gratuitement sur l’internet.

Foncez sur ces trois titres bien meilleurs que le dialogue bidon pour les présenter !

http://cults.bandcamp.com/

standard fare – the noyelle beat (2010)

Mercredi, août 18th, 2010

Standard-Fare

Vendetta, VENDETTA, VENDETTA ! La blogoteque m’a absolument violé ! Ces petits cons m’ont litérallement volé mon article. Fuck quoi ! Exactement ce que je voulais écrire mais en un peu mieux, jusqu’aux citations.

Je suis dépité, j’aime pas « créer » du contenu qui existe déjà surtout quand je suis dans l’incapacité de faire plus drôle ou plus intéressant. Je me faisais un plaisir de taper deux trois phrases sur leur musique pop-rock.

Pfff, allez voilà trois mp3 qui, je l’espère, vous feront acheter l’album:

night with a friend
philadelphia
fifteen

T’es en manque de mp3 #21 (anais mitchell, lens jekman, yeasayer)

Dimanche, août 15th, 2010

vanss

Voilà après 10 jours d’Europe dans ce vieux van qui ne dépasse pas les 80km/h, je dois retravailler. Je suis un peu en dépression post-voyage.
A Vienne, on est tombé au milieu du ImPulsTanz, et plus particulièrement dans une soirée drum&bass, electro étonnante. Prague m’a proposé une boite Rnd nigga. Tout ça pour dire que j’ai pas pu écouter mon p’tit folk, rock.

anais mitchell ~ shenandoah [the brightness, 2007]
lens jekman ~ the end of the world is bigger than love [new]
yeasayer ~ mondegreen [odd blood, 2010]

cocorosie – grey oceans (2010)

Jeudi, juillet 29th, 2010

 100528_CocorosieGreyOceans

Je ne sais pas si ces amerlocks’ enregistrent toujours dans leur salle de bain, mais l’univers carcéral est intact. On aime ou on aime pas, le résultat est le même CocoRosie ne laisse pas indifférent.
J’étais tombé complètement amoureux de ce duo en 2006 avec Noah’s Ark, et je ne les ai jamais réellement laché sans suivre activement leur actualité. Et puis, au fur et à mesure des rencontres je me suis rendu compte que ce groupe formé à Paris séduisait pas mal de personne. Ma nouvelle-ancienne coloc’ en est relativement fan, c’est pourquoi je me retrouve aujourd’hui à savourer Grey Oceans (sorti début Mai 2010).

Le délire de ces deux soeurs est unique et n’a pas changé en 6 ans d’activité. La recherche de sonorités prenantes, et parfois dérangeantes est la clé de voute de leur oeuvre. J’en reste complètement fan ! Merci.

cocorosie ~ lemonade
cocorosie ~ hopscotch

Bien évidemment pour le trouver ce satané album pas besoin de faire un tour d’europe, je crois qu’il suffit d’aller sur google.

T’es en manque de mp3 #20 (angus & julia stone, robert francis)

Mercredi, juillet 28th, 2010

vlcsnap-2010-07-21-22h37m58s230vlcsnap-2010-07-21-22h38m00s246vlcsnap-2010-07-21-22h38m03s19vlcsnap-2010-07-21-22h38m06s50vlcsnap-2010-07-21-22h38m09s82vlcsnap-2010-07-21-22h38m11s100Mais pourquoi y me casse les couilles avec cette scène de Play It Again, de Woody Allen.

Ce soir c’est sélection purement commerciale. On les entend à la radio, on les voit à la télé, ce sont les tubes pop-folk de l’été ! YOUHOUU

Sans la rigolade, j’apprécie ces deux titres, vraiment. Et Inception est juste compliqué, j’émet l’hypothèse irréfutable que le passage au level 4 est une faille scénaristique.

Sans la rigolade, j’apprécie ce film, vraiment je l’adore.

angus & julia stone ~ big jet plane (mp3, pas du tout honteusement piqué chez toune of the day)
robert francis ~ junebug

T’es en manque de mp3 #19 (unouomedude, standard fare)

Dimanche, juillet 25th, 2010

SDC12366

Hier, je suis tombé sous le charme de deux musiques. C T COOL !

En tout premier il y a le trio de Standard Fare très catchy, très rock’n’roll des familles (qui n’est pas sans rappeler The Affair). De l’autre côté du ring, on aperçoit unouomedude (à prononcer “You know you owe me Dude”) qui s’apprête à décrocher un uppercut de pop-beaté. Le combat s’avère rude.

Au final, je ne vois qu’une égalité, même si le nigga de Jacksonville (unouomedude) possède un pseudo qui me plait énormément…

unuoumedude ~ buildings
standard fare ~ dancing

fanfarlo – reservoir, t’attendais pas si bien hein!

Dimanche, juillet 18th, 2010

fanfarlo

Quand David Bowie devient fan d’un groupe, ça donne naissance à Fanfarlo. Il est certainement tombé sous le charme des mélodies de ces 5 londoniens perdus dans une pop parfois comparée à Sigur Ros ou même Sufjan Stevens.

Et… En effet, c’est plus que correct. C’est même une de mes grosses découvertes de l’année. Le timbre de fanfare très Beirutesque raviront ceux qui attendent toujours le nouvel album de ce Zach Condon peuvent se consoler avec I’m A Pilot titre puissamment ancré dans une rythmique ultra précise.

Une check-liste s’impose:

  • Est-ce-que ce serait judicieux d’écouter Fanfarlo : Oui
  • Est-ce-que le groupe ne filerait pas gratuitement un EP sur leur site :  Oui
  • Est-ce-que la trompette de The Walls Are Coming Down n’est pas brésilienne : Oui
  • Est-ce-que leur album Reservoir n’est pas le rayon de soleil de la pop-folk de l’été : m’Oui
  • Est-ce-que facebook ne te casserait pas les couilles en ce moment : Oui
  • Est-ce-que tu n’écouterais pas Fanfarlo pendant que tu feuillettes le carnet de dessin de ton colloc’ allemand qui sait pas parler France bien que ça fait 6 mois qu’il y est : Oui (, dans le coin, par là-bas, au milieuici-même)

i’m a pilot
the walls are coming down

T’es en manque de mp3 #18 (the wailing wall, elias and the wizzkids, horses feathers)

Vendredi, juillet 16th, 2010

vlcsnap-2010-07-15-21h34m38s171

Après x années d’absence Futurama revient pour une sixième saison. Comedy Central a racheté les droits à la Fox.

Je tenais aussi à insulter Kevin Smith qui s’enfonce en un peu plus dans la médiocrité avec Cop Out. Très moyenne copie de l’arme fatale.

Côté musique, c’est le retour du groupe suédois le plus kitch Elias and The Wizzkids et leur Just Do It. L’album est plutôt médiocre (bon comme d’hab), mais comme pour The Dance de A Little Mess (2007), Mr Right Guy se suffit de lui même. Album évitable quoi !

the wailing wall ~ bones become rainbows
elias and the wizzkids ~  mr right guy
horses feathers ~ thisted spring (on en parle dans la capitale, en Illinois,  en Pennsylvanie, en Israël tient; je crois bien que c’est pas mal)

chris garneau – el radio (2009, mp3)

Jeudi, juillet 15th, 2010

folder

Chris Garneau c’est le petit timide à la voix inclassable. Pourtant il a tout pour plaire, un joli minoi, un talent de compositeur mais il garde son côté reservé qui nous a tous fait craquer lors de son concert à emporter.

Ainsi, rien ne différencie vraiment ce El Radio de Music for Tourism (son précédent album 2007), on est toujours dans la domaine du tristement mélancolique.
Cependant Chris a certainement arrêté de se couper les veines pour jouer à Zelda comme l’atteste Fireflies qui décrit un univers onirique (Clip). Et puis il y a Dirty Night Clowns, mon titre préféré, inhabituellement “survitaminé” pour cet originaire de Boston.

Place donc à la musique: (pour l’album je crois que google le connait)

dirty night clowns
no more pirates

billie the vision and the dancers – from burning hell to smile and laughter (freealbum)

Mercredi, juillet 14th, 2010

cover

Mon groupe préféré a sorti un nouvel album en cette belle année 2010. J’ai honteusement honte puisque je ne m’en suis rendu compte il y a seulement 2 jours (alors que l’album est sorti en Avril)… Par contre, je l’ai poncé. Dans le rue, dans la voiture, dans le train, en m’endormant, au toilette, en écrivant cet article, enfin depuis 48 heures je ne vie plus qu’au son de Billie the Vision.

Il faut dire que from burning hell to smile and laughter décrit parfaitement mes sauts d’humeur. D’un côté je suis lamentablement triste du départ de plusieurs personnes qui me sont chers, et de l’autre je re-rigole comme jamais en découvrant d’autres personnages issues de ma nouvelle ville d’adoption où j’effectue mon stage. Donc moralement je suis un peu une sinusoïde. Et comme moi, ce quatirème opus saute du coq à l’âne avec des chansons pleine de vie, multi-instrumentalistes comme I’m Alive ou How Things Turn Out to Be bizarrement mêlées aux titres minimalistes et à dominance péssimiste (We Won’t Get Any Younger, You’d Better Watch Out).

Bon vous comprendrez que si vous êtes déjà fan du groupe, cet album est pour vous. Et pour les autres, vous n’avez aucunes excuses de passer à côté car Billie the Vision and the Dancers a toujours et offrira toujours sa musique gratuitement sur leur site officiel !