... dudy's blog » 2009

Posts Tagged ‘2009’

youth in revolt ou be bad si tu aimes les traductions pourries

Mardi, septembre 18th, 2012

youth in revolt youth in revolt ou be bad si tu aimes les traductions pourries

Face aux trop grandes nombres de mauvaises critiques face à ce teen-movie avec michael cera, je ne suis pas arrivé à trouver les classiques citations me convenant et je me sens obliger d’écrire moi même pour redorer le blazon de cette comédie, ma foie, fort réussite.

Commençons par la troupe d’acteurs attachante avec en tête l’excellent michael cera, puis ses seconds rôles masculins qu’on apprécie enfin zach galifianakis (hangover), ray liotta (goodfellas), justin long (accepted, dodgeball, going the distance), steve buscemi (the big lebowski). En d’autres termes, la crême de la crême de la comédie américaine.

L’histoire par du principe qu’un ado est incapable de s’affirmer face à la société jusqu’à ce que sa skyzophrénie lui offre un alter-égo malfaisant qui lui permettra de tenir tête à sa mère et ses beaux-pères tout en gagnant le coeur de la jolie blonde excitée par le danger.

L’humour est piquant, taquin, satirique et penche vers un cynisme délirant. Rien de tel pour passer du bon temps.

ent – welcome stranger (2009)

Lundi, janvier 17th, 2011

ent welcomestranger thumb ent – welcome stranger (2009)

Quand on arrive devant un album médiatiquement inconnu arrive la dur tache d’être un des premiers à déclarer le “style” de la musique. Dans ces cas, soit je copie lamentablement chez un voisin, soit j’innove en essayant de comparer avec ce que je connais déjà. Cette fois-ci ent rentre dans ma catégorie dream-pop à tendance électro. Dream-pop parce que la voix douce/psychédélique du chanteur me fait rêver, n’allons pas chercher plus loin. L’électro est propulsé par l’omniprésence du synthé.

Allez donner donc une chance à ce groupe japonais.

 

 

doghouse (2009)

Dimanche, octobre 31st, 2010

doghouse thumb doghouse (2009)

Embarqué dans un trip rural pour consoler leur ami sur le point de divorcer, six potoz se retrouvent finalement emprisonner dans un village de zombies féminins.
Doghouse n’est pas sans rappelé Shaun pf the Dead. Certes un poil en dessous du bijou avec Simon Pegg, le film garde un ton similaire très british et second degré.
J’ai remarqué l’étonnant Danny Dyer (Human Traffic, The Football Factory) plein de charme, et de lolitude en séducteur macho. Dans son ombre suit Stephen Graham révelation 2010 avec son rôle d’Al Capone dans la série événementielles Boardwalk Empire.

doghouse est une comédie délurée pour tous ceux qui rêvent d’exploser la cervelle de femmes zombies à coup de club de golf !

Je mettrais 5/10 parce que je suis une grosse salope qui note sévère.

1 / 212