... dudy's blog » drame

Posts Tagged ‘drame’

dans paris, la dépression post-rupture

Lundi, janvier 28th, 2013

in paris dans paris, la dépression post rupture

« Est-ce qu’il est possible, vraiment, qu’une histoire d’amour nous fasse sauter d’un pont? »

 
Play 

Annihilé par sa rupture, Paul (Romain Duris) retourne vivre son père et son frère à Paris.

Dans Paris prend des airs de comédie pour mieux aborder la dépression post-rupture. J’ai énormément aimé le réalisme que dégage ce film de Christophe Honoré, au point même qu’on pense à une autobiographie lorsqu’il fait parler Louis Garrel, face à la caméra, directement à nous. On saluera l’interprétation formidable de Romain Duris qui expose ici tout son talent, parfois gâché (Arsène Lupin, Afterwards, Populaire) et trop souvent oublié (Chacun cherche son chat, Paris, Le péril jeune…).

hasta la vista, pourquoi j’aime le cinéma

Dimanche, janvier 27th, 2013

hasta la vista hasta la vista, pourquoi jaime le cinéma

Sous prétexte de la route des vins, 3 handicapés encore vierges embarquent pour un road-trip vers l’espagne et ses maisons closes. Loin d’un pathos, que j’attendais pourtant, Hasta la Vista et son côté teen-movie (humour, sexe, alcool) feront avant tout rire (coupablement) le spectateur sur la tragédie de l’handicap.

(suite…)

ma première fois, de l’eau de rose et du cliché à la française

Vendredi, octobre 26th, 2012

ma premiere fois ma première fois, de leau de rose et du cliché à la française

 
Play 
[details 2002]

Passé inaperçu lors de sa sortie (Janvier 2012), ma première fois connait cependant une seconde vie grâce aux réseaux p2p. La chose étant, on a du mal à croire qu’un tel film n’est pas été plus associé à de la com’. Je dois dire que ma première fois à la capacité de devenir LA comédie romantique française des 15-20 ans. La mayonnaise a plutôt bien pris de mon côté avec des acteurs beaux, attachants et franchement pas mauvais, puis une bande son agréable (frou-frou, hooverphonic, dave matthews band, the raconteurs, syd matters), et enfin le scénario à l’eau de rose par excellence.

Alors certes, la critique ne supporte pas ces histoires d’amour clichées mais moi je garde un coeur d’artichaut de fillette de 14 ans qui aimerait croire à l’amour suprême, l’amour immortel, l’Amour quoi !

Bon après, c’est sûr qu’avec l’âge on devient plus cynique ou réaliste, si tu préfères, et c’est vrai que voir des acteurs chier d’la tulipe rouge pendant 1h30 n’est pas l’expérience cinématographique de l’année; mais si on se met dans la peau de l’ado qui rêve naïvement de l’idylle ma première fois a tout pour devenir un film de chevet qu’on regarde en pyjama et entre copines « raph et moi, tu vois, c’est un peu comme Sarah et Zach on est trop méga fait l’un pour l’autre pour la vie jusqu’à la mort ».

Ma première fois c’est un peu le elle est trop bien ou le 10 bonnes raisons de te larguer à la française.

1 / 512345